Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2019 portés à notre  connaissance: 

 Déjà 84   blessés et 7 morts en 2019

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 2017, 68 blessés en 2018

Toulouse. Le policier veut les séparer, l’un des deux boxeurs de rue tente de l’étrangler

Ils avaient bu et se témoignaient leur intérêt commun à grands coups de poing, quai Tounis, à Toulouse. Quand la police est venue stopper leur pugilat, ça n'a pas plu à l'un d'eux.

Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes, tout le monde se réconcilie, chantait Brassens. Pas sûr que les protagonistes de cette histoire aient un jour mis les pieds au marché de Brive-la-Gaillarde. Mais la scène fait furieusement songer aux vers libertaires du poète sétois.

Pugilistes alcoolisés

Mercredi 12 juin 2019, vers 23 heures, quai de Tounis. Une patrouille de la Police municipale surprend deux individus alcoolisés en train d’échanger des amabilités à grands coups de poing. À Toulouse, c’est connu, chacun aime la castagne.

Lire aussi : Toulouse. Le marabout en fuite avait pigeonné son client de près de 100 000 euros

Alors que les fonctionnaires tentent de faire cesser le pugilat, qui n’avait rien du mythique Foreman-Ali, en 1974, à Kinshasa (Zaïre), l’un des deux boxeurs de rue se retourne… contre les képis. Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes…

Il tente de l’étrangler

Il saisit alors le policier au cou et tente de l’étrangler. L’intervention de sa collègue met fin à cette démonstration d’amour vache. L’agresseur, âgé de 36 ans, a été ramené au commissariat. Tout comme son partenaire pugilistique. Pourvu qu’on ne les ait pas coffrés dans la même cellule…

 

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-policier-veut-separer-deux-boxeurs-rue-tente-etrangler_24981415.html?fbclid=IwAR3NbGozGFUvnwRrp9kr-pR1-VshAbYhm47ivFylPNEYRb4E8ivVePPlLec

 

Nous venons d’apprendre le suicide d’un collègue affecté à Fos-Sur-Mer.

Âgé de 29 ans, Mickael venait de finir sa formation (FIA).

Les adhérents et membres du bureau national  de l'USPPM présentent leurs plus  sincères condoléances à  sa famille, ses amis et collègues.

(Sources syndicales)


Communiqué SNPM-FO / USPPM

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 logo usppm officiel   logosnpm

 

A la suite des drames qui viennent de nous frapper encore récemment, la douleur et l'émotion laissent aujourd'hui la place à la colère chez les policiers municipaux.
Colère parce que les drames et les accidents s'accumulent. Pour l'année 2012, nous déplorons un nouveau décès et 85 blessés graves dans nos rangs.  Malgré ces chiffres alarmants, il n'y a aucune réelle réaction positive, ni aucune décision constructive.

ON NOUS ABANDONNE A NOTRE SORT !

Face à ce constat,  Frédéric Foncel et Raphael Gutierrez, Secrétaires Généraux du SNPM-FO (Syndicat National des Policiers Municipaux FO) et Bernard Vellutini, Président de l'USPPM (Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux),  ont décidé de s'exprimer conjointement et de faire front commun sur la question de l'attribution obligatoire de l'armement en arme à feu et de moyens de protection adaptés pour tous les policiers municipaux.
Il faut que le Ministre de l'Intérieur comprenne que la profession ne se satisfait pas de compassion et de simples mots au chevet d'un policier municipal blessé ou devant la dépouille mortelle d'un collègue.
Désormais, c'est le manque de courage des politiques que nous entendons dénoncer !
Monsieur Manuel Valls connaît parfaitement les risques liés à notre profession. Il les connaît tellement bien qu'il a trouvé naturel d'armer les policiers municipaux de la ville d'Evry, dont il  était le  maire jusqu'à sa nomination au gouvernement.
C'est cette position, relayant les revendications de leurs adhérents mais aussi d'une très forte majorité des 20 000 policiers municipaux  de métropole et d'outre mer,  que le SNPM-FO et l'USPPM  lui demande aujourd'hui d'avoir le courage et la volonté de l'imposer aux maires.
Aujourd'hui, le choix est simple.
-         Soit l'on nous considère comme de véritables acteurs de la sécurité publique et l'on nous dote des mêmes moyens que les forces de sécurité de l'état (policiers nationaux et gendarmes, douaniers, agents de l'ONF, ....)
-        Soit l'on refuse de nous attribuer un armement obligatoire et l'on nous cantonne à des missions qui  ne rentrent pas dans le champ de compétences de la sécurité publique.
C'est à Monsieur Ministre de l'Intérieur qu'il appartient aujourd'hui de trancher. Céder à  l'idéologie qui consiste à considérer la sécurité publique comme une compétence exclusivement régalienne (et ce malgré le Code Général des Collectivité Territoriale), soit avoir la volonté et la détermination d'y associer les policiers municipaux, et imposer aux maires une doctrine d'emploi et des règles incontournables en matière de sécurité et de protection des personnels affectés à des missions de sécurité publique sur la voie publique
Nous rappelons que par le passé, il aura suffit que des élus puissent être atteints dans leur enceinte (affaire tragique de la mairie de Nanterre, attentat contre  le maire de Paris ...) pour que la classe politique réagisse fermement.
Nous  n'en attendons pas moins  de leur part à notre égard. Pour toutes ces raisons, les policiers municipaux revendiquent aujourd'hui le droit élémentaire que l'on respecte leur sécurité.

ILS EXIGENT QUE L'ARMEMEMENT DEVIENNE LA REGLE.Monsieur le ministre, LES POLICERS MUNCIPAUX SONT EN DANGER !Ils en appellent à vous !

Monsieur le Ministre, vous êtes le premier responsable de la sécurité publique, affirmez votre autorité face à l'incurie de certains maires
Le SNPM-FO et l'USPPM sollicitent  une audience dans les meilleurs délais et l'ouverture de réelles négociations spécifiques à l'armement obligatoire.
A défaut, le SNPM-FO et l'USPPM prendront leurs responsabilités et n'excluent aucune forme d'action.


LE SNPM-FO ET L'USPPM INVITENT  LES SYNDICATS REPRESENTATIFS FAVORABLES A CETTE POSITION A PARTICIPER A UNE TABLE RONDE

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.