Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

PSQ et Police Municipale

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les agents des collectivités sont de plus en plus conduits à assurer des missions qui jusque là étaient de la compétence des agents de l’Etat, il en sera ainsi des policiers municipaux qui vont s’en doute être associés à la PSQ avec l’aval sans condition de syndicats professionnels inféodés à des centrales syndicales représentatives, c’est en tous les cas ce que nous pouvons lire sur leur site

Des organisations syndicales qui participent ainsi implicitement à la complicité dans cette affaire qui existe entre l’Etat et les Maires (AMF) poursuivant les mêmes intérêts sur un tel sujet politiquement sensible de la sécurité, des partenaires qui se renvoient la balle en ce qui concerne notre volet social depuis 1999.

Ainsi dans ces collectivités qui pourraient être choisies pour la mise en œuvre en phase de test de la PSQ, les policiers municipaux seraient-ils conduits à exercer des missions , en tous les cas apporter leur large contribution aux missions des gardiens de la paix sans que ces organisations syndicales n’aient, ce à aucun moment fixé la moindre condition à une telle participation des policiers municipaux, notamment une révision significative des traitements et des pensions.

Si l’USPPM peut avoir une approche positive d’une participation des services de police municipale dans le processus de la PSQ, une telle implication ne saurait se concevoir sans qu’au préalable des discussions soient engagées et qu’un accord intervienne sur une revalorisation significative des traitements et des pensions servis aux policiers municipaux, afin d’établir un juste équilibre social entre eux et les gardiens de la paix de la Police Nationale dont les missions sur le terrain sont très proches.

Les policiers municipaux ne peuvent pas accepter que l’État, avec la complicité des maires, pour satisfaire à leurs propres intérêts sur le plan politique, leur demandent toujours plus, plus de contraintes, une plus grande exposition aux risques, une plus grande implication dans la sécurité publique sans que ne soit envisagée la mise en œuvre d’une véritable politique sociale en leur faveur, au delà que des organisations syndicales puissent apporter sans aucune réserve leur soutien à une telle complicité politique au détriment des intérêts des policiers municipaux.

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.