Site de l'USPPM

banniere animee.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Les PIE pour Saint OMER, l'USPPM réagit

Note utilisateur:  / 0

Quotidiennement, les membres de l'USPPM examinent les médias afin de réagir aux articles concernant la police municipale. vous Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne lavoixdunord.fr concernant l'acquisition de PIE par la commune de Saint Omer.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article http://www.lavoixdunord.fr/region/saint-omer-la-police-municipale-s-arme-de-tasers-ia37b0n3227418 en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Frédéric Sablon, premier adjoint, délégué à la sécurité, au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux et les raisons qui se sont portées sur le choix des pistolets à impulsions électriques (les tasers) « On a écarté toute arme létale pour rester dans la proximité » aurait-il déclaré.
Les PIE sont des armes complémentaires mais en aucun cas de substitution, face à un individu muni d'une arme à feu, ce moyen de riposte reste bien insuffisant.
Les policiers nationaux et les gendarmes font également également partie de la police de proximité et pourtant ceux-ci sont dotés d'armes à feu, armes de légitime défense aussi.
Si des efforts sont faits pour assurer certaines missions en sécurité ces moyens de défense ne leur permettront pas forcement de protéger autrui et eux mêmes. Le gouvernement a mis à disposition 4000 armes de poing pour les maires désireux d'armer les policiers municipaux de leur commune pourquoi avoir choisi une option plus onéreuse et moins efficace ?

Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

réaction suite au propos de M. Patrick Geenens

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne lavoixdunord.fr.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre articlehttp://www.lavoixdunord.fr/region/ronchin-pas-d-armes-pour-les-policiers-municipaux-ia28b50438n3222861 en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Patrick Geenens au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux, son refus catégorique ne tient pas compte du Code Général des Collectivités Territoriales et du Code de la Sécurité Intérieure : assurer la bon ordre, la salubrité, la SECURITÉ et la tranquillité publiques.
Bien que la police nationale intervienne, Monsieur le maire peut-il garantir qu'au détour d'une rue un policier municipal ne soit pas confronté à un individu déterminé et armé, devra t-il alors attendre l'arrivée des policiers nationaux et assister impuissant à une tuerie éventuelle.
Il est bon de rappeler que les victimes du devoir dans la profession sont tombées alors qu'elles exerçaient des « missions qui, pour le maire, ne nécessitent pas d’avoir le doigt sur la gâchette. »
Telles qu'une surveillance aux abords d'une école, une intervention sur un accident de la circulation et autres missions réputées non dangereuses .
Ce manque de pragmatisme entraînera tôt ou tard un accident de service et les responsabilités seront recherchées à tous les niveaux, l'USPPM y veillera.
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

Réaction dans lavoixdunord.fr

Note utilisateur:  / 0

Quotidiennement, les membres de l'USPPM examinent les médias afin de réagir aux articles concernant la police municipale. vous Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne lavoixdunord.fr.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article www.lavoixdunord.fr/region/villeneuve-d-...a28b50417n3219947,en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Gérard Caudron, au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux, en s'interrogeant d'une part sur le cadre et les missions de la police municipale, alors que ceux-ci sont clairement définis par le Code Général des Collectivités Territoriales et le Code de la Sécurité Intérieure : assurer la bon ordre, la salubrité, la SECURITÉ et la tranquillité publiques.
Quant à l'argument de retourner une arme contre soi, le permis de conduire, par exemple, n'est pas la cause des accidents de la route et les ordonnances médicales ne sont pas les causes de suicides par absorptions médicamenteuses …
Les tests psychologiques obligatoires concernant l'habilitation à porter une arme est une garantie et un gage de sérieux non pas un inconvénient, un agent de police municipale exerçant sur la voie publique est normalement en mesure de répondre aux critères de sélection et enfin le coût ne peut en aucun cas être un argument contre car cela reviendrait à estimer le coût de l'intégrité physique des administrés et des agents eux mêmes.
Il n'est aucunement question de démagogie mais plutôt de pragmatisme

Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

Et encore une autre intervention dans les médias

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne leploermelais.fr

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article www.leploermelais.fr/2015/12/05/etat-d-u...-ordre-la-vigilance/ ,en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Jean-Claude Jumel, adjoint à la Sécurité,
au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux.
Privilégier la sécurité des agents ne consiste pas uniquement à les doter de gilets pare balles, car sans moyens de défense comment pourront-ils assurer la protection des administrés comme le prévoient le Code Général des Collectivités Territoriales et la Code de la Sécurité Intérieure : assurer le bon ordre la salubrité la tranquillité et la SÉCURITÉ publiques.
Va t-on doter tous les administrés de moyens de protection puisque les agents de police municipale ne peuvent pas les protéger ?
Le chef de l’État a rappelé récemment que les policiers municipaux pouvaient être dotés d'armes de poing provenant des stocks de la police national ce qui révèle une prise de conscience concernant les missions de ces fonctionnaires territoriaux.
Les décisions hypocrites (et je pèse mes mots) de doter les policiers de moyens de protection sans leur donner des moyens de défense ne devraient plus avoir cours, ne sommes nous pas en état d'urgence comme indiqué dans le titre ?
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées.guillemet orange15x15ouvert

Intervention dans le nordeclair.fr

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne nordeclair.fr suite à la parution de l'aricle "Même si l'État le propose, faut-il ou pas armer la police de Seclin ?"

Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article www.nordeclair.fr/info-locale/meme-si-l-...olice-jna60b0n955200 ,en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Bernard Debreu, au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux
Il est bon de préciser que les articles L. 2212-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales ainsi que le 511-1 du CSI placent le maire en première ligne en ce qui concerne la sécurité publique, renvoyer le problème à l’État semble illogique car le maire EST un agent de l’État.
Pour reprendre ses propos : « Que chacun joue son rôle. Que chacun assume ses responsabilités... » Car effectivement, en cas d'accident de service, s'il est démontré que l'élu employeurs n'a pas pris toutes les mesures pour que les agents exercent leurs missions en sécurité, les responsabilités administratives mais également pénales seront recherchées.

Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées

Réaction de l'USPPM dans vosgesmatin.fr

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne vosgesmatin.fr suite à un article concernant l'armement de la PM de SAINT DIE.

guillemet orange15x15 Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/...nt-armee-a-saint-die, en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Norbert Métairie au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux de Lorient.
Celui-ci refuserait de verser dans la surenchère sécuritaire après les attentats de Paris
Au-delà du sujet de la sécurité locale, le maire veille à protéger le « vivre ensemble, quelles que soient les opinions et la religion des citoyens ; c'est la priorité essentielle ».
Dans le contexte actuel, les forces de polices qu'elles soient nationale ou municipale ont vocation de protéger la population les policiers municipaux sont régis par le Code Général des Collectivités Territoriales et la Code de la Sécurité Intérieure et ils se doivent d'assurer le bon ordre la salubrité la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or sans moyens adaptés comment peuvent-ils protéger autrui ?

Celui-ci estime que les agents bénéficient d'un équipement et d'une protection (dont des gilets pare-balles) adaptés à leurs interventions, il reconnaît donc la dangerosité de ces missions, sans leur permettre d'assurer la sécurité des administrés, va t-il doter tous les lorientais, et lorientaises de moyens de protection également ?

Monsieur le maire refuse donc les préconisations du chef de l’État en matière d'armement des policiers municipaux.
Les administrés paient donc par le biais des impôts locaux une sécurité qu'ils n'ont pas.
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées guillemet orange15x15ouvert

Réaction de l'USPPM dans le republicain-lorrain.fr

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne republicain-lorrain.fr suite au propos de Eric MEUNIER dans un article concernant l'armement de la PM de d'AMNEVILLE.

guillemet orange15x15 Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-agglo-et-orne/2015/11/20/armer-la-police-municipale-d-amneville-c-est-non-pour-eric-munier, en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Monsieur Éric Munier, au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux d’Amnéville Nous pouvons lire :
« Quelle que soit l’antériorité de nos hommes, même si certains sont d’anciens militaires, cela signifie une formation et elle serait coûteuse. En outre, il me semble que céder à cette pression est quelque chose de très grave, qui mérite d’être apprécié avec du recul et du détachement. Je me méfie d’une réaction trop épidermique… », poursuit le maire, par ailleurs avocat. Sur le plan sécurité, il rappelle que « le renforcement des effectifs de la police nationale à Hagondange est rassurant ».

Monsieur le maire devrait savoir que les policiers municipaux sont chargés d'assurer le bon ordre la salubrité la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or sans moyens ils ne peuvent protéger autrui, alors que les préconisations du chef de l'Etat favorisent l'armement des policiers municipaux .
La sécurité a certes un coût mais les administres ne la paient-ils pas par le biais des impôts locaux ?

Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées guillemet orange15x15ouvert

Réaction de l'USPPM dans la Rep.fr

Note utilisateur:  / 0

Nos interventions auprès des médias sont quasi quotidiennes. Trouvez ci après une nouvelle intervention cette fois ci dans le journal en ligne larep.fr suite à un article concernant l'armement de la PM de CHAINGY (45).

guillemet orange15x15 Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/loire-sologne/2015/11/26/armer-les-policiers-municipaux_11680334.html, en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.

En effet, nous pouvons lire au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux que Monsieur le maire y est opposé, en effet, selon monsieur Jean-Michel Clément, l'état d'urgence ne devrait pas changer grand-chose dans la vie quotidienne des montmorillonnais.
Et Monsieur le commandant de gendarmerie de rajouter : « les islamistes sont plutôt rares ici. » Il n’empêche que le risque existe bien et en aucun cas une commune peut se flatter d'être à l'abri…

Dans ce cas comment des agents de Police Municipale, chargés d'assurer la sécurité peuvent-ils protéger les administrés ?
Dans nombre de cas ils sont les primo-intervenants, doivent-ils être les spectateurs impuissants d'une tuerie éventuelle, sous prétexte que l'élu employeur n'a pas pris des mesures suffisantes ?
Il n'existe aucune commune qui soit à l'abri de la délinquance, de la violence et du terrorisme.
La centrale nucléaire de Civaux, qui serait une cible potentielle d'une attaque terroriste, suscite interrogations et inquiétude et les petits sites agro-industriels de type Seveso feraient également l'objet d'une surveillance accrue, car ils pourraient représenter un danger immédiat bien plus grand.

Toutes les forces de l'ordre devraient s'unir pour protéger les citoyens car selon le CGCT et le Code de la Sécurité Intérieure, les policiers municipaux font partie de la 3e force de France.
Peut-on alors parler de pragmatisme des maires comme ce fut le cas au Sénat ?...
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées guillemet orange15x15ouvert