Agents de Police Municipale ...

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

1653479_1567682043476739_8919472737045663635_n.jpgA la suite des derniers événements qui ont à nouveau endeuillé la profession, un journaliste a posé la question à plusieurs maires  de  la Côte d'Or  sur la possibilités de doter les policiers municipaux de moyens de protection ET de défense, les réponses sont affligeantes :

 Des élus de la République qui non seulement ne connaissent pas le cadre d'emploi mais qui, en plus, manquent de pragmatisme :

 On apprend, par exemple, qu'à Beaune, où les huit policiers municipaux ne disposent pas d’arme létale, les récents attentats n’ont pas changé l’avis du maire sur la question.

 « L’excès de légitime défense peut très vite survenir », aurait déclaré Monsieur Alain Suguenot...

 Quant à Monsieur le Député-Maire de Chenôvre, Jean Esmonin : celui-ci aurait argumenté ainsi :

 « Si on armait les policiers municipaux, ils deviendraient alors des officiers de police judiciaire capables de mener des enquêtes. Je ne suis pas d’accord car j’estime qu’ils n’ont pas la formation suffisante dans le domaine. »

 Un Député n'est-il pas aussi législateur ?
Et ce manque de connaissance en matière de textes de loi, ne peut que nous alarmer.

 Pour résumer, une méconnaissance du Code de Procédure Pénale concernant les prérogatives des policiers municipaux, ainsi que de leurs formations initiales et continues, dont les frais sont supportés pas la collectivité...

 Un manque flagrant de pragmatisme ou bien une réelle méconnaissance des statuts et droits des fonctionnaires de police dont l'élu employeur a la charge.

Nous sommes donc inquiets et choqués par ces propos tenus au lendemain d'un drame.

(Source : Le Bien Public, Côte d'Or.)