Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

La sanction du maire de Sanary

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

url.jpegNous étions habitués au manque de pragmatisme de certains élus employeurs concernant le refus de doter de moyens de protection et de défense les policiers municipaux mais à Sanary sur mer, le trophée revient à monsieur la maire Ferdinand Bernhard.

 En effet, celui-ci n'aurait rien trouvé de mieux que de sanctionner les policiers municipaux en les désarmant, jouant ainsi avec la vie des fonctionnaires et des habitants puisque selon le Code Général des Collectivités Territoriales et la Code de la Sécurité Intérieure la Police Municipale a pour mission (entre autres) d'assurer  la sécurité publique.

 Leurs missions n'ont pas changé, en aucun cas il n'est question de mesures conservatoires mais parce que celui-ci est vexé de la tournure d'un événement, il ne tient plus compte de l'intégrité physique  des agents placés sous sa responsabilité.

 Les motivations qui ont conduit cet élu de la République à prendre cette décision sont inacceptables, on ne joue pas avec la vie de fonctionnaires chargés d'assurer la sécurité d'autrui, alors que la profession est encore sous le choc de l'assassinat de Clarissa Jean Philippe de Montrouge et que le plan "vigipirate attentat" est à un niveau élévé.

 Concernant  l'incident survenu lors d'un conseil municipal, qui a mis le feu aux poudres, le préfet a fait savoir qu' "une procédure étant en cours", il ne souhaitait faire "aucun commentaire"...

 En tout état de cause, Monsieur le maire risque de voir ses responsabilités pénales engagées si un agent de police municipale venait à être blessé ou tué en service.

(Sources NiceMatin)