Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

Les collectivités locales et l'Etat

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

      A l'heure où il est admis que les policiers municipaux sont particulièrement exposés au risque terroriste, que personne ne saurait soutenir sérieusement qu'un tel risque pourrait s'arrêter aux frontières de sa commune, où des représentants de l'Etat refusent aux maires de leur permettre de pouvoir donner les moyens à leurs policiers municipaux de pouvoir assurer la protection d'autrui et notamment leur défense, ainsi être en mesure de respecter leurs obligations en matière de sécurité de ces fonctionnaires, tous les maires qui disposent d'un service de Police Municipale ne serait-ce que par solidarité avec ces élus, doivent se poser la question de savoir quel intérêt pourraient-ils avoir au travers des conventions de coordination , à soutenir l'action de l'Etat en prêtant le concours de leurs fonctionnaires de police municipale, équipés, formés et payés par les seules finances locales, et juger opportun de laisser l'Etat assurer seul la charge qui est la sienne celle d'assurer la sécurité de tous les citoyens sur tout le territoire...
     Ces conventions ne servant en définitive qu'à servir les intérêts de l'Etat qui est manifestement contraint d'avoir recours aux effectifs de police municipale.
Il parait inconcevable que ces maires, dont seuls les administrés payent l'entretien
d'une police municipale, puissent ainsi face à-la réponse apportée par les
représentants de l'Etat à leur demande d'armement de leurs policiers municipaux, ne pas juger dans ces circonstances, utile de dénoncer les conventions de coordination qui pourraient les lier à l'Etat sur le plan de la sécurité publique.
     Ces maires devraient, in fine, n'ayant aucun intérêt à assumer une telle charge, considérer que la sécurité de leurs administrés relève au premier chef de l'Etat et ses services et sur ce point avoir des exigences, les services de la Police et de la Gendarmerie Nationales n'étant pas exclus de s'assurer de l'application des arrêtés pris par les maires dans le cadre de leur pouvoir de police, des arrêtés qui concourent sans aucun doute à la sécurité publique..."

Le Bureau national
de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux

Télécharger le communiqué pour l'affichage
Vignettes :
Téléchargements : 5