logo USPPM

L’Union syndicale des policiers municipaux demande des armes létales à Pontoise

actu.fr

Jean-Louis Del Pistoia, porte-parole de l’Union syndicale professionnelle des policiers municipaux, réagit aux derniers équipements acquis par la Ville de Pontoise.

« Si un policier municipal se retrouve face à un individu lourdement armé et déterminé ou face à un véhicule lancé dans la foule, comment devra-t-il réagir ? », interroge Jean-Louis Del Pistoia, le directeur national de la communication de l’Union syndicale professionnelle des policiers municipaux (USPPM).

« Primo intervenants »

Le représentant de l’USPPM a souhaité réagir à la récente acquisition de caméras piétons et de vélos électriques par la mairie de Pontoise (Val-d’Oise) pour équiper les effectifs de sa police municipale.

 

« Au lieu d’investir dans des vélos il aurait été plus judicieux de doter les agents d’armes létales, d’autant plus que ceux-ci sont dotés de gilets pare-balles en connaissance des dangers que ceux-ci risquent de rencontrer », estime Jean-Louis Del Pistoia.

« Est-il besoin de rappeler que les agents de police municipale sont souvent les primo intervenants ? », insiste le syndicaliste.

 

Jean-Louis Del Pistoia rappelle également qu’en cas d’accident, « il appartiendra à un juge d’instruction, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à la demande d’un tiers, de déterminer la pertinence des moyens accordés pour la sécurité au travail des fonctionnaires ».

Le directeur de la communication de l’Usppm prévient : « la profession n’acceptera pas non plus de sacrifices inutiles sur l’autel de la bêtise politique dès lors que l’idéologie s’oppose au pragmatisme ».

Source: Actu.fr

Dernières actualités

Partager l'article sur les réseaux
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter